Publié le 21 novembre 2019

LES GRANDES GUEULES A CAPELLA chantent Henri Salvador I 15 mai 2020

Après Boby Lapointe en 2014, Raymond Queneau en 2012, les Grandes Gueules revisitent a capella l’oeuvre de Monsieur Henri Salvador avec légèreté, insouciance et respect pour cet immense musicien qui a marqué son temps et donné vie à des mélodies inoubliables (Une chanson douce, Minnie petite souris, Le lion est mort ce soir, Zorro...).  

Les grandes gueules a capella chantent Henri Salvador

Quatre voix nues, le souffle, les claquements de langues, les coups de glotte et le grain des voix remplaceront les instruments de l’orchestre. Une relecture, des arrangements et des compositions apporteront une dimension nouvelle à des chansons inoubliables : Syracuse, Maladie d'amour, Une chanson douce… Comme pour chacune des créations du groupe, c'est un voyage rythmique, des mélopées caribéennes, trilles, scats et sons impromptus, trouvailles et folies  vocales pleinement maîtrisées, toutes en dentelles.  

Les 4 chanteurs mettent en oeuvre des trésors d'inventivité et d'humour pour offrir un festin musical joyeux, parfois sentimental, mais en tout point proche de la perfection. Rien de tel qu'un quatuor vocal virtuose pour lui rendre  hommage et faire découvrir au public quelques pépites inconnues.   

Les grandes gueules a capella chantent Henri Salvador